Rapport annuel 2017 : vers de nouveaux horizons

Le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) est heureux d’annoncer la sortie de son rapport annuel 2017 placé sous le leitmotive vers de nouveaux horizons.

Source : infogreen.lu
Publication date : 07/04/2018

Année de consolidation décisive, 2017 marque un tournant pour le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST). L’institut de recherche luxembourgeois, unique organisation de recherche et de technologie (RTO) actif sur la scène nationale s’est en effet doté d’une assise forte matérialisée notamment par un solide contrat de performance signé en janvier 2018 et préparé pendant une bonne partie de l’année 2017 avec le gouvernement luxembourgeois. Cette convention pluriannuelle, portant sur la période de 2018 à 2021, prévoit augmentation du budget alloué par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et adaptation des indicateurs afin de mieux correspondre à ceux d’un RTO.

Une base solide

En 2017, le LIST peut compter sur 592 collaborateurs, issus de 40 nationalités différentes et composé à plus de 74% de chercheurs et spécialistes de l’innovation. Ces derniers ont d’ailleurs publiés plus de 200 articles scientifiques à facteur d’impact supérieur ou égal à 2. Afin de pouvoir mener à bien ses ambitions, le LIST a par ailleurs pu compter sur le renfort de 114 nouvelles embauches sur cette même période.

Mais, le LIST c’est aussi 26 brevets déposés, 13 licences payantes mais surtout 319 projets et contrats de recherche et d’innovation menés tout au long de l’année 2017. Le LIST a ainsi signé pas moins de 20 projets collaboratifs avec les industries luxembourgeoise et européenne au courant de l’année. Carlex, CERATIZIT, CircuitFoil, SES et plus largement l’Université Catholique de Louvain et le Ministère de l’Agriculture sont autant d’exemples d’entreprises et institutions qui, en 2017, ont fait confiance au LIST.

Centres de recherche, universités et entreprises ont constitué le plus important contingent de partenaires en 2017. Actif dans de nombreux secteurs d’activité, l’action du LIST a principalement porté sur l’énergie et l’environnement, les matériaux, les biotechnologies ou bien encore le secteur de la mobilité, du transport et de la logistique.

Au-delà des frontières nationales, les partenariats menés au LIST ont irradié, dans sa très large majorité, le continent européen. Il est ainsi engagé auprès de 18 pays, notamment la France, la Belgique, l’Allemagne et les Pays-Bas. Sur le plan international, le LIST est présent aux côtés des États-Unis et de la Tunisie.

Partenariats industriels et transferts d’outils

L’année 2017 a tout d’abord vu la concrétisation d’engagements pris l’année précédente. Dans le cadre de sa collaboration phare avec l’industriel Goodyear portant sur la mobilité durable et les matériaux du futur, le LIST a recruté une trentaine de doctorants et post-doctorants et initié 14 projets de recherche. Dans le cadre d’un second partenariat initié en 2016 avec PM-International AG sur les bio suppléments innovants pour les lignes de produits de santé, de remise en forme, de bien-être et de beauté, le LIST a mis en place des laboratoires partagés sur son site de Belvaux. Ces laboratoires facilitent désormais les opérations et investissements pour l’extraction et la transformation de molécules d’origine végétale.

Le LIST a également transféré quelques une de ses technologies vers le marché. En 2017, il a ainsi donné naissance à une spin-off, le Luxembourg Ion Optical Nano-Systems sàrl. Cette jeune société commercialise une technologie de spectrométrie de masse SIMS (Secondary Ion Mass Spectrometry) innovante et unique au monde, développée dans les laboratoires du LIST et permettant l’exploration de l’infiniment petit à des échelles jamais atteintes auparavant. Cette technologie SIMS, baptisée VECTOR500, permet l’analyse de surface avec une résolution record autour de 10 nanomètres, c’est-à-dire jusqu’à 10 000 fois plus petite que le diamètre d’un cheveu humain. L’année 2017 a également été marqué par le transfert à eProseed, éditeur de logiciels FinTech / RegTech et fournisseur de services informatiques, d’un outil permettant aux entreprises de se mettre en conformité avec le nouveau régime de protection des données. Conçu et prototypé par une équipe du LIST, l’outil dénommé “GDPR Compliance Tool” a été développé en partenariat avec la Commission nationale pour la protection des données (CNPD) et avec le soutien de Digital Luxembourg.

Les technologies au cœur des activités

Les activités du LIST accompagnent, soutiennent et anticipent les changements de la société moderne, que ceux-ci soient induits par les technologies ou nécessitent l’apport de la technologie. Pour y parvenir, le LIST tend à tirer partie des atouts des technologies connectés, des technologies de réalité augmentée et mixte ou bien encore dans les technologies intelligentes. Le LIST soutient également les recherches sur les revêtements intelligents, les technologies tournées vers l’espace, la télédétection et les technologies d’analyse de données.

Le LIST s’engage dans les politiques et initiatives nationales, dans le cadre des efforts engagés par le gouvernement luxembourgeois pour faire du Luxembourg un véritable challenger sur la scène internationale. Il offre également aux chercheurs en devenir une large panoplie d’opportunités ainsi qu’un environnement de travail international avec des équipements de haute qualité. Le LIST a d’ailleurs accueillis près de 80 doctorants en 2017 et 17 d’entre eux ont passé leurs thèses avec succès.

www.infogreen.lu/rapport-annuel-2017-vers-de-nouveaux-horizons.html

 

Share this page: