LIST et le projet BeeFirst : présentation des derniers résultats

Publié le 28/08/2017

Le 22 août 2017, le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) a participé à la conférence de presse organisée par le ministère de l'Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs sur le thème «Bee Health», chez l'apiculteur Paul Jungels à Brandenbourg (LU).

BeeFirst ou le suivi des colonies d'abeilles

Ce fut l’occasion pour notre collaborateur spécialisé en recherche environnementale, Marco Beyer, de présenter les derniers résultats du projet de recherche „Beefirst“. BeeFirst est un projet lancé en 2011 dans l’objectif d'identifier les facteurs susceptibles d’avoir un lien avec les pertes de colonies d‘abeilles.

Zoom sur la conférence de presse

Fernand Etgen a ouvert la conférence de presse avec un discours d'introduction sur le statut actuel de la santé des abeilles: les abeilles sont affectées par les acariens varroa, par l'utilisation de pesticides et la détérioration de leur habitat et de ressources alimentaires. Il a souligné l'importance de l'abeille et de sa valeur précieuse, économiquement et écologiquement parlant.

Pour faire face au phénomène de mortalité des abeilles, le ministère de l'Agriculture soutient deux projets de recherche qui ont été présentés lors de la rencontre : le projet Beefirst du LIST, présenté par Marco Beyer, et le projet „Varroa Sensitive Hygiene“ (VSH) présenté par Paul Jungels, apiculteur professionel de Brandenburg.

Lors de sa présentation, Marco a mis en avant quels résidus de pesticides utilisés en agriculture et apiculture ont été trouvés dans le pollen prélevé par les abeilles, ainsi que leur lien avec la santé des abeilles. Les substances actives métazachlor et thiaclopride, les deux substances les plus importantes dans la culture du colza, sont affectées négativement.

Principe de précaution lancé par le ministère de l‘agriculture

Selon le principe de précaution, le ministre de l‘agriculture a annoncé des actions visant à mieux protéger les abeilles à l’exposition de la substance active thiaclopride. Ce composé n'est plus considiré comme dangereuxpour les abeilles et son application sera soumise à des règles plus strictes. Des restrictions concernant le métazachlor ont déjà été appliquées suite aux préoccupations à propos de l'eau potable en 2015. 

Par la suite, le ministre Etgen a donné la parole à Paul Jungels qui a présenté le projet innovant VSH dont le but est de sélectionner des abeilles résistantes aux acariens varroa. Les abeilles européennes ne sont pas adaptées à ce parasite importé d'Asie dans les années 1980. Les apiculteurs doivent traiter leurs abeilles avec des produits chimiques pour les protéger des acariens. Les échanges lors de la conférence de presse ont été constructifs et positifs avec en conlusion le fait que le ministère continuera d’apporter son support au LIST dans le cadre du projet BeeFirst, ainsi qu‘au projet VSH de Paul Jungels.


> Retrouvez l’article complet en langue allemande sur le site du ministère. Retrouvez également les articles liés sur tageblatt.lu, wort.lu et rtl.lu

> A lire également, la publication scientifique „Correlations between land covers and hony bee colony losses in a country with industrialized and rural regions“ written by A. Clermont, M. Eickermann, F. Kraus, L. Hoffmann, M. Beyer. 

> Contactez Marco Beyer par email pour toute information complémentaire sur le sujet.


Partager cette page :

Contact

beyer.jpg
Dr Marco BEYER
Envoyer un e-mail