npSCOPE : LIST et les partenaires du projet H2020 développent un nouveau prototype

Publié le 05/02/2018

En janvier 2017 a officiellement été lancé le projet de recherche H2020 Nanoparticle-scope (npSCOPE). npSCOPE développé avec neuf partenaires provenant du Luxembourg, d’Allemagne, de Suisse, de Belgique et de France, représente une nouvelle avancée prometteuse pour le LIST en tant que jeune RTO. Une année après le lancement, les partenaires industriels et de recherche travaillent côte-à-côte pour créer un nouveau prototype dans le cadre du programme de recherche H2020 de la Commission européenne.

Le concept npSCOPE

L'équipement dont il est question vise à permettre la caractérisation physico-chimique des nanoparticules sur un seul instrument. Par rapport à plusieurs autres, il s’agit répondre aux trois questions clés identifiées par npSCOPE : à quoi ressemblent les nanoparticules, en quoi elles consistent, et quels facteurs influencent la manière dont elles interagissent avec la matière ? 

Pour répondre à ces questions, les chercheurs LIST, spécialisés en « Advanced Instrumentation for Ion Nano-Analytics » et en « environmental health », et les partenaires du projet (ZEISSHelmholtz-Zentrum Dresden RossendorfPhotonisETH ZürichFriedrich-Alexander Universität Erlangen-NürnbergVITOMJR PharmjetTOXALIM) combinent leur savoir et expertise pour développer une nouvel instrument intégré et optimisé. L'objectif est de fournir une caractérisation physico-chimique complète des nanoparticules dans leur forme originale et incorporées dans des matrices complexes telles que les tissus biologiques.

Le concept de npSCOPE consiste à coupler la technologie GFIS (Gas Field Ion Source) développée par ZEISS avec différents capteurs de composition et de visualisation 3D, notamment un spectromètre de masse à ions secondaires compact et performant développé au cours des dernières années par les experts LIST. 

Nouvel espace laboratoire au LIST

Des travaux pour aménager un nouvel espace de laboratoire dédié au prototype de l'instrument npSCOPE en cours de développement ont été achevés fin 2017 sur le site de Belvaux. Ils incluaient des mesures pour atténuer les perturbations environnementales dues aux vibrations, à l’acoustique, aux variations de température et aux champs électromagnétiques.  

L'instrument est principalement destiné à être utilisé dans le domaine de la nanotoxicologie, notamment dans l'étude de la toxicité des nanoparticules absorbées par le corps humain par voie orale (par exemple, par la respiration ou l'ingestion) ou par la peau. D'autres utilisations comprennent les domaines de la science des matériaux (par exemple, les semi-conducteurs, les matériaux de batterie, le photovoltaïque, etc.) ou les sciences de la vie

> Pour de plus amples informations sur npSCOPE, merci de contacter Tom Wirtz par email. 

Partager cette page :

Contact

wirtz_tom.jpg
Dr Tom WIRTZ
Envoyer un e-mail