Transiter vers une société plus durable grâce à l’analyse du cycle de vie

Publié le 12/09/2017

Après Copenhague, Barcelone, Zurich, Cape Town, Berlin, Gothenburg et Bordeaux, la ville de Luxembourg a eu l’honneur d’accueillir, du 3 au 6 septembre 2017, la 8ème édition de la conférence internationale « Life Cycle Management » (LCM2017). Cet événement, organisé par le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST), en collaboration avec l’Université du Luxembourg et ArcelorMittal s’est tenu dans les locaux de l’European Convention Center Luxembourg (ECCL). Pendant 3 jours, pas moins de 730 scientifiques et praticiens internationaux de l’approche de l’analyse du cycle de vie (ACV) – une méthode éprouvée permettant de quantifier l'impact environnemental d'un produit ou d'un service dès sa conception –, de l’éco-conception et de l’economie circulaire se sont réunis autour du thème « Concevoir des technologies, produits et politiques durables : de la science à l'innovation ». Des sociétés internationales de premier plan, telles que Volkswagen, ArcelorMittal, Unilever, Amcor, BASF, Nestlé, Delphi, Kronospan ou Tarkett, mais également d’hauts représentants des institutions européennes et gouvernements nationaux ont pris part à cet événement qui a vu défiler orateurs conférenciers de haut niveau et leaders visionnaires du domaine. Ces derniers ont d’ailleurs eu l’occasion de s’entretenir avec Son Altesse Royale le Grand-Duc Henri, qui, accompagné de son fils, le Prince Louis, a pris part à la session de clôture de la conférence.

LCM 2017 a ainsi permis de rassembler l’ensemble de la communauté de recherche convaincue de l’efficacité de l’approche de l’ACV, mais pas seulement. Elle a surtout apporté des réponses concrètes pour installer durablement l’ACV au cœur des actions et activités politiques et commerciales et ainsi contribuer efficacement à la transition vers une société plus sûre et plus durable. Conçue autour de la mise en œuvre et l'évaluation de l'économie circulaire, la conférence a plus particulièrement mis à l’honneur les nouvelles technologies intelligentes, à savoir :

  • le Blockchain, une technologie de stockage et de transmission d’informations,
  • le Building Information Management (BIM), où capteurs, compteurs, infrastructures de réseau et modèles 3D aident à la prise de décisions,
  • des solutions basées sur la nature pour les villes, telles que les toitures végétales.

Outre ces technologies, la conférence a fait la part belle à des interventions axées sur les approches actuelles de normalisation, les directives de l’approche du cycle de vie, les meilleures pratiques, ainsi que la visualisation et l'interprétation des résultats. Elle a ainsi mis en lumière de nombreux orateurs de marque tel que l’aventurier suisse Bertrand Piccard qui y a prononcé le discours inaugural lors duquel il a pu transmettre son optimisme et sa foi en en un avenir plus respectueux de l’environnement, ou bien encore Mathis Wackernagel, CEO de Global Footprint Network, co-créateur du réseau pour l'empreinte mondiale (Global Footprint Network) dont la mission est d'aider à mettre un terme au dépassement écologique en positionnant les limites écologiques au cœur du pouvoir décisionnel.

La prochaine édition de la conférence bisannuelle « Life Cycle Management » est d’ores et déjà prévu sur les terres polonaises, dans la ville de Poznań, du 1er au 4 septembre 2019.

La recherche luxembourgeoise sur le devant de la scène

Outre l’organisation de la conférence en elle-même, le LIST a saisi l’opportunité offerte par LCM2017 pour mettre en avant ses activités de recherche en terme d’analyse de cycle de vie. Ces activités sont menées par les chercheurs de l’unité de recherche « Life Cycle Sustainability and Risk Assessment » pour lesquels l'identification des facteurs menaçant la santé environnementale et des possibilités pour réduire les impacts et risques environnementaux associés aux activités industrielles et aux modes de consommation humaine est centrale. Le LIST a ainsi développé de nombreux outils d’évaluation environnementales, tels que Ecopact, permettant de réaliser des ACV simplifiées au profit des PMEs ou encore OASIS, facilitant l’éco-conception de stations de production d’eau potable par une approche intégrée de simulation-optimisation et ACV.

Les chercheurs du LIST travaillent actuellement sur de nombreux projets de recherche ayant trait à l’ACV, dont par exemple les projets VALUES « VALUing Ecosystem Services for environmental assessment » et CONNECTING « Analyse du cycle de vie (ACV) conséquentielle des politiques de mobilité multimodale – le cas du Luxembourg », tous deux financés par le Fonds National de la Recherche Luxembourg. Alors que le premier vise à intégrer l’évaluation de la biodiversité et des services écosystémiques dans la méthodologie d’ACV, le deuxième vise à élaborer une approche opérationnelle pour l’ACV conséquentielle des scénarios multimodaux de mobilité électrique.

Rétrospective LCM2017

Plus d'images à venir sur lcm2017.org

Image principale : légende, de gauche à droite : Bertrand Piccard (SolarImpulse), Brian Aranha (ArcelorMittal), Enrico Benetto (Luxembourg Institute of Science and Technology), Carole Dieschbourg (Minister of the Environment - Luxembourg), Lucien Hoffmann (Luxembourg Institute of Science and Technology)

Partager cette page :

Contact

Enrico-Benetto.jpg
Dr-Ing. Enrico BENETTO
Envoyer un e-mail