Une visite d'Etat belge fructueuse pour le LIST

Publié le 18/10/2019

Durant leur visite d’Etat de trois jours au Grand-Duché, LL. MM. le Roi et la Reine des Belges ont sillonné le Luxembourg afin de découvrir les différentes spécificités du pays. Par deux fois, le LIST a pris part à ce programme chargé.

Tout d’abord, en marge de la visite d’Etat, une délégation académique de Belgique s’est rendue à Belval pour y découvrir le secteur de la recherche luxembourgeoise, et notamment le Showroom du LIST. Le digital twin dans le secteur de la construction, la gestion des inondations grâce aux données satellitaires, le RegTech et les nano-biosensors pour la médecine du futur ont été notamment mis à l’honneur.

Trois signatures

Le deuxième temps fort pour le LIST s’est déroulé ce jeudi 17 octobre au sein de la Chambre de Commerce où il était question des collaborations entre entreprises belges et luxembourgeoises. En présence de S.A.R. le Grand-Duc et S.M. le roi des Belges, trois accords ont été signés avec le LIST :

  • Le nouveau partenariat avec la société belge Succy, une spin-off issue d’un projet du LIST nommé Kniwwelino a été officiellement signé. Kniwwelino est un outil créatif d’apprentissage de la programmation et de l’électronique, développé par le LIST dans le cadre d'un projet FNR Flagship entre 2017 et 2019. L'objectif est de soutenir l’apprentissage des compétences numériques et de surmonter la complexité des technologies pour les élèves et les enseignants.
  • La signature d’un "memorandum of understanding" engage dorénavant le LIST pour le développement de formations continues concernant la valorisation des données et informations provenant du domaine aérospatial et de l’observation de la terre, en partenariat avec l’Université de Liège, Jobs@skills, Idelux et la Luxembourg Space Agency.
  • Le LIST et le Centre Spatial de Liège (CSL) ont signé un accord de coopération dans le domaine spatial.

En étant impliqué au cours de ces trois jours de visite d’Etat du roi et de la reine des Belges au Luxembourg, le LIST a prouvé qu’il possédait un fort potentiel pour les entreprises belges souhaitant développer leurs activités technologiques.

Partager cette page :

Contact

 Thomas SCHOOS
Thomas SCHOOS
Envoyer un e-mail